12 février 2009

La Décharge du Bassin d'Arcachon à Audenge ! !

dechargeaudenge01Le terme employé par le sous-Préfet,

est plus... poétique...........

Centre d'Enfouissement Technique des Déchets !

Mais le résultat est là, La commune

D'Audenge subit un préjudice avec :

~~ Les Odeurs PESTILENTIELLES !

~~ Les Jus Puants qui s'en écoulent !

~~ La Décomposition des Déchets !

~~ Et cerise sur le Gâteau...la benne Jaune !

Des élements Radio-Actif sans protection !

La société qui gérait, EDISIT à mis les voiles !

Pour ne pas être poursuivit elle a déposée

son Bilan le 22 Janvier 2009 ! ! !

Et le Sous-Préfet Philippe Ramon, diplomé

des Sciences Humaines en Philosophie....mais là

je vois qu'il n'est plus philosophe, puiqu'il envisage

des poursuites judiciaires, et une mise sous tutelle

de la commune D'audenge, en essayant de la faire

condamner à payer 20 Millions d'euros, pour remise

en état des lieux ! ! !

Se Sont Tous des déchets du Bassin d'Arcachon qui

ont été déposés sur la commune D'audenge,

bien avant que Madame Nathalie Le Yondre,

soit élue Mairesse de ce lieu  en Mars 2008 ! ! !

Alors que le sous- Préfet est  en Poste depuis Mars 2006

à Arcachon, bien avant Madame Le Yondre ! ! !

Et qu'avant il n'avait pas bougé le petit Doigt !

Pour vous faire une idée de ce lieu de désolation,

qui a bien sur obtenu un jour, une autorisation

d'ouverture, signé par le préfet.......................

je vous donne les images, et il Vous reste à

imaginer les Odeurs que sentent les Riverains ! ! !

Dernier mot de ma part :

" Le Rôle d'un sous-Préfet est "

~~ écouter, connaître, trancher ~~

La sentinelle des Alpes Patrick Delavaud.dechargeaudenge02dechargeaudenge03cea03dchargeaudenge02bd200px_Radioactive_svgcea01200px_Radioactive_svg

Posté par soleilen73 à 23:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur La Décharge du Bassin d'Arcachon à Audenge ! !

    les sous-prefet

    Tous les arrêtés préfectoraux ont été annulés par le tribunal administratif de Bordeaux le 11 avril 2006 pour non respect de la procédure administrative préalable réclamant notamment une étude d'impact et le déroulement d'enquêtes publiques, ce fut un désaveu cinglant pour l'administration préfectoral, seul l'arrêté préfectoral du 6 février 1974 autorisant le dépôt d'ordures ménagères à titre temporaire a été maintenu, mais qui ne spécifié aucune restriction ni dans le tonnage ni dans le temps..

    Posté par mariedenge, 10 mars 2009 à 23:28 | | Répondre
  • Defaillance

    Aujourd'hui Mme le maire, la commune doit payer (quelques milliers d'euros encore) pour pallier à la défaillance de la Société Edisit. N'y a t-il aucun recours pour cela car cette Société n'a pas fait son job en son temps et l'étât n'a pas obligé la Sté Edisit à le faire ?

    Posté par mariedenge, 10 mars 2009 à 23:34 | | Répondre
  • lamentable !!!!

    Nous sommes le lundi 16 mars 2009 a 11h et l'odeur est encore la. C'est insuportable!!!!!!!!!. Ma famille est arrivee en juillet 2008 en penssant rester longtemps a Audenge voir meme acheter une maison mais je ne veux pas mettre mes quatres enfants en danger et je pense redemenager bientot. Personne ne fait rien et tous le monde se rejette la faute, je me demande si les politiques se rendent compte du danger. J'ai vu sur internet que cela fait des annees que cela dure, J'ai entendu des dates "1997", plus de dix ans, alors ils ne sont pas a ça pret. Je trouve cette ville sympas mais je ne resterais pas .................

    Posté par Chouteau, 16 mars 2009 à 11:09 | | Répondre
  • exact plus que lamentable

    Trois jours et nuits que nous avalons du biogaz, encore, je comprends cette personne et nous en avons tous marre... La seule nouvelle comme je l'ai dit sur mon blog ceux sont les travaux de raccordement et branchement des tuyaux du biogaz qui vont se faire en urgence et ce à compter du 23 mars: il y en a pour 15 jours.. L'étât vient enfin de se substituer à la Sté Edisit défaillante, il aura mis du temps. Malheusement nous aurons encore des pics de biogaz pendant ces travaux.
    Jusqu'à ce jour il a fallu ménager ce Prefet pour arriver à ce résultat mais si la situation empirait il faudra revoir nos copies et passer la vitesse supérieure cela ne peut plus durer.

    Posté par mariedenge, 16 mars 2009 à 15:01 | | Répondre
  • responsables mais pas coupables

    Cette décharge d’Audenge au fonctionnement contrôlé (ou non ?), autorisé (ou non ?) pendant plus de 20 ans, débouche aujourd’hui sur un désastre environnemental bien prévisible. Le coût de réhabilitation du site est fixé à 20 millions d’€uros. Qui paiera ? Pas EDIFI, exploitant de la décharge qui fait l’objet d’une procédure judiciaire! Pas la ville d’Audenge! Alors qui? Ce sera l’Etat, c'est-à-dire encore nous les contribuables! L’Etat français se trouve simultanément en position de : LEGISLATEUR et garant de la sécurité des biens et des personnes; TUTEUR de collectivités locales et d’Administrations(communes; conseil régional; DRIRE; Services de l’Equipement et de l’Urbanisme …); et sans doute de fournisseurs de déchets industriels dangereux, issus de ses établissements hospitaliers et autres. Dès lors s’il faut schématiser, l’Etat devait rendre compte à lui-même des pollutions qu'il s'occasionnait et des dommages qu'il générait sur le site d’Audenge, ce qu’il n’a pas fait pendant presque vingt ans. Comment cette situation ubuesque, surpassant le conflit d'intérêt, a-t-elle pu prospérer sans prévarications, concussions administratives et trafics d'influence? Que devons nous penser des responsables des administrations et collectivités locales compétentes qui ont instruit le dossier de demande d’installation classée? Même s’ils savaient, ils n’ont rien dit! Et même s’ils sont responsables, ils ne sont pas disposés à se sentir coupables… Quels sont les intérêts à protéger? Un an de prison pour le gérant de la décharge? Et tous ceux qui ont profité des activités illégales de cette décharge: qui sont-ils? On se plaint de la délinquance dans les banlieues, et on passe sous silence la déliquescence des services de l’Etat. Où sont les bonnes pratiques?

    Posté par veilleurdubuch, 26 septembre 2010 à 20:58 | | Répondre
Nouveau commentaire